Coup de coeur pour la Saint Valentin – Février 2019

Double coup de cœur pour la St Valentin

Tout juste abonné à FERUS (joli cadeau de Noël !), je lis l’article de Marc Linares et pense « il y en a qui ont de la chance d’habiter là où ils habitent !! » Puis je repère l’encart « séjour nature dans le massif des Monges, voir page 1 » !! Fait rarissime il y a une date de séjour pendant les vacances scolaires (étant enseignant, c’est malheureusement incontournable !). Le séjour a certes un coût, mais franchement raisonnable ! Pas d’hésitation, avec ma compagne nous avons trouvé notre (beau !) cadeau de la St Valentin ! Nous voilà donc embarqués dans les Alpes entre le 18 et le 23/02/2019. Massif : inconnu Météo prévisionnelle, grand beau Nombre de participants : 3 (dont nous 2 !! Merci déjà à Marc d’accepter d’organiser de tels séjours !) Tout se présentait sous les meilleurs hospices ! La suite sera de mieux en mieux ! Présentation du séjour à l’arrivée : alléchant, même si Marc se montre prudent sur nos futures rencontres !! Il a raison, les animaux sauvages sont avant tout … sauvages(!) et leurs rencontres hasardeuses n’en sont que plus belles. Mais doit-on parler de hasard quand on constate à quel point Marc Linares connait et aime sa région !! Pendant ces 6 jours, il nous a emmenés dans des petits coins de paradis où règnent un silence et une quiétude rares à de si basses altitudes (entre 1000 et 1500 m). Le massif qu’il nous fait découvrir est remarquable, et c’est émouvant de constater que ces espaces existent encore ! Marc nous explique qu’il y a eu quelques combats à mener pour préserver cette nature inviolée (projet de carrière et d’éoliennes avortés par exemple). Bravo et merci pour nous et pour tous les autres privilégiés qui vivent ici ou découvrent la région ! La faune est d’une richesse incroyable : nous avons rencontré bien sûr chevreuils, sangliers mais aussi des chamois, des mouflons, des aigles royaux, des renards, un hibou grand duc… Avec la neige par endroit le petit jeu des traces : nous retrouvons les mêmes auxquels s’associent de plus petits : campagnols, écureuils… Et puis cette trace mythique, mais également familière : une sorte de chien mais avec une trajectoire bien rectiligne ! Pas de traces de maître à côté, et pour cause, ce canidé n’a pas de maître !! C’est le loup !! Sa présence est polémique et Marc nous explique très bien les enjeux mais aussi les difficultés de la cohabitation avec ce prédateur. Nous discutons avec des éleveurs qui ont décidé de protéger leurs troupeaux. C’est courageux de leur part car la démarche est souvent mal perçue par les gens de la profession. Les contraintes sont importantes il est vrai, mais peuple des Monges vous avez un seigneur dans vos bois !! Si nous sommes honnêtes, c’est lui qui nous a fait venir chez vous !! Merci à lui, merci à vous pour avoir su préserver votre environnement et nous enchanter ! L’écotourisme peut être une voie pour ce massif. Cerise sur le gâteau, le dernier soir, nous l’avons entendu hurler, le loup : frissons, joie, imagination galopante, une expérience unique ! Je souhaite à tous les amoureux de la nature de vivre une fois ce moment magique ! Je remercie donc Marc pour nous avoir fait découvrir le massif des Monges, un vrai coup de cœur. Et le deuxième coup de cœur est pour lui et sa compagne Ingrid (merveilleuse alter ego, dans un rôle plus ingrat, mais tout aussi important : la cuisine !!). Ce fut une très belle rencontre (associés à Christophe le troisième larron de la semaine, encore un bel être humain !). Vraiment une St Valentin mémorable !

Gilles Leplat

Auteur de l article marc