Témoignage Monges séjour neige

Séjour « traces de vie – piste du loup », 17-20 février 2017

 

Pourquoi partir si loin pour chercher des « trésors de nature » qui se trouvent si près de chez soi ? Le massif des Monges est l’un de ces trésors : de jolis paysages, de nombreuses traces d’animaux sauvages (mouflons, chevreuils, chamois, renards, sangliers, blaireaux, mustélidés et… le fantôme de la forêt, Canis lupus !), de nombreuses variétés d’oiseaux, une grande diversité florale et des spécificités géologiques (notamment une faille tectonique et une zone classée Géoparc depuis 2000). Nous avons été accueillis dans un gîte confortable et une ambiance très conviviale par Ingrid et Marc, et guidés dans nos randonnées par Marc qui ne tarit pas d’informations et d’anecdotes sur la faune, la flore et l’environnement montagnard ! Après coup, chaque journée s’est avérée thématique : le jour 1, nous avons eu le bonheur d’observer plusieurs hardes de mouflons et au total, une cinquantaine d’individus, entre Beaudinard et Reynier ; en outre, une furtive observation en soirée : un renard dans un champ ! Le jour 2, ce fut la journée des chamois dans la zone de Valavoire avec un beau cadeau pour ceux et celles qui recherchent le grand canidé : une piste de trois loups puis des empreintes toutes fraîches d’un loup tout près de notre pause pique-nique ! Le jour 3, après une randonnée dans le Gierre, nous avons rencontré les éleveurs, Ingrid et André (et grâce à eux, j’ai un contact avec la fileuse de laine des Comminges !). Le soir, la découverte d’un nouveau lieu du côté de Bayons s’est avéré magique pour nourrir notre imaginaire : la nuit tombe, tout au long de la piste nous identifions un nombre de crottes de loups extraordinairement élevé : serions-nous à la frontière entre deux meutes ? Le tout sur fond d’un ciel étoilé magnifique qu’on nous a volé en ville. Le jour 4, mon paysage préféré  : un lieu ensauvagé, une toute petite bergerie isolée, un ruisseau, des parois escarpées, un coin tranquille pour y poser ses valises, â côté des campagnols amphibies, des chamois, des blaireaux et des aigles ! En fin d’après-midi : la cerise sur le gâteau : les pièges photos de Marc nous ont livré la photo d’un magnifique loup avec son beau pelage d’hiver !

Je laisse les chanceux/euses qui ont pu rester deux jours de plus dans ces si jolis décors et en si bonne compagnie raconter leurs expériences des jours 5 et 6 !

Les amoureux des oiseaux ont également été très heureux : de belles observations d’aigles royaux et de leurs aires, de busards Saint Martin, de becs croisés, de cassenoix, et de nombreux passereaux, sans oublier une chouette soirée d’écoute de « conversations » entre grands ducs, mâle et femelle !

Nous avons appris à nous requinquer avec les baies de cynorrhodon, à goûter celles du genévrier et à reconnaître quelques plantes (notamment colchiques versus crocus) et quelques arbres. Enfin, nous avons pu échanger avec des conférenciers ainsi qu’avec une personne qui travaille au Conservatoire des Espaces Naturels de la région. Bref, une expérience très riche à tous points de vue ! Un grand merci à Ingrid et à Marc pour leur accueil et l’organisation de ce stage !!! Un grand merci également aux autres stagiaires bien sympathiques !

 

Rédigé par Christine S.

 

Auteur de l article marc